Lettre pastorale

du père François-Xavier Généville

pour son installation comme curé de la paroisse Saint Bénilde

 

Frères et sœurs,

        Action de grâce initiale

           En ce 14 septembre 2014, je suis officiellement « installé » comme curé de notre paroisse Saint Bénilde.

            Mes premières pensées vont à notre saint patron : que saint Bénilde nous aide à répondre d’un seul cœur à l’appel que Dieu nous adresse, vous comme paroissiens, moi comme curé, nous tous comme baptisés.

            Je voudrais également rendre grâce pour mes prédécesseurs, et particulièrement pour les pères Jacques Vignancour et Jacques David qui m’ont dit combien ils sont heureux de leurs passages parmi vous.

            Je retrouve également avec bonheur deux frères prêtres que je connais bien et qui ont encore tellement à donner : les pères Jean Granet et René Palmier.

            Enfin, je voudrais partager avec vous une action de grâce pour mes cinq années passées sur la paroisse Notre Dame des Sources au pays Riomois : que le Seigneur soit loué pour tout ce que j’ai pu partager avec les Scouts et Guides de France, les personnes handicapées de Foi et Lumière, les détenus de la Maison d’arrêt, les résidents des foyers logement et maison de retraite que je visitais, les membres de l’aumônerie de l’enseignement public…


       La mission qui m’est confiée

            Vous le savez certainement notre diocèse va vivre dans les années qui viennent un nouveau changement important. Le nombre de prêtre ne permettra plus d’avoir un curé par paroisse. Certains prêtres seront donc curés de plusieurs paroisses. Certaines paroisses auront un curé qui ne résidera plus en permanence sur le territoire paroissial.

            Au printemps dernier notre archevêque, Monseigneur Simon, m’a donc demandé si j’acceptais la mission suivante : réfléchir durant les quatre ans qui viennent à la manière dont pourra vivre notre doyenné de Riom (qui regroupe les paroisses de Notre Dame des Sources-Riom, Saint Michel-Ennezat, et Saint Bénilde-Aigueperse) avec un seul curé pour les trois paroisses et un seul prêtre coopérateur pour aider ce curé.

            Pour atteindre cet objectif Monseigneur Simon m’a plus concrètement proposé trois pistes principales :

-          Devenir curé de notre paroisse saint Bénilde

-          Continuer à intervenir, même si c’est de manière beaucoup plus légère, sur la paroisse Notre Dame des Sources

-          Et découvrir les Foyers de Charité de Marthe Robin pour, si Dieu le veut, envisager une fondation dans notre diocèse.

 

Ensemble

Me voici donc curé de notre paroisse Saint Bénilde.

Je suis actuellement partagé entre d’une part l’avancée dans l’inconnu propre à cette nouvelle responsabilité, et je me permets de me confier dès maintenant à vos prières, et d’autre part la joie de découvrir notre paroisse, ses paroissiens, ses habitants, mais aussi son histoire, ses paysages…

C’est désormais ensemble que nous allons tenter de marcher vers le Père.

C’est désormais ensemble que nous allons tenter d’imiter le Christ.

C’est désormais ensemble que nous allons tenter de nous laisser travailler par l’Esprit.

C’est désormais ensemble que nous allons lutter pour ne pas étouffer en nous l’appel que ne cesse de nous adresser la sainte Trinité :    

« Allez donc, de toutes les nations faites des disciples,

les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit,

et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit.

     Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu'à la fin du monde »

Mt 28,19

 

Ensemble, car pour moi cette invitation à l’évangélisation est inséparable de ces autres paroles du Christ :

« Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres.

Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples,

c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres »

Jn 13,34-35

La joie comme programme

            Il y a bien des moyens de déployer cet « ensemble ». J’aimerais simplement ici vous proposer de ré-entendre les mots de notre pape François au début de son Exhortation apostolique « La joie de l’Evangile », en espérant qu’ils puissent résonner en nous et orienter nos premiers pas dans cette année pastorale qui débute :

« La joie de l’Evangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Ceux qui se laissent sauver par lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement. Avec Jésus Christ la joie naît et renaît toujours. […] J’invite chaque chrétien, en quelque lieu et situation où il se trouve, à renouveler aujourd’hui même sa rencontre personnelle avec Jésus-Christ, ou, au moins, à prendre la décision de se laisser rencontrer par lui, de le chercher chaque jour sans cesse. […] L’Evangile, où resplendit glorieuse la Croix du Christ, invite avec insistance à la joie »

Evangelii Gaudium, n°1.3.5

 

       Concrètement

            Frères et sœurs, j’aimerais au cours des semaines et mois à venir avoir la joie de faire votre connaissance. J’aimerais avoir la joie de venir à votre rencontre. J’aimerais avoir la joie que vous me présentiez notre paroisse, vous qui l’habitez depuis plus longtemps que moi.

Pour cela je vous donne rendez-vous pour des messes et/ou un temps d’échange ensuite (d’autres dates et lieux suivront pour les mois de novembre et décembre) :

-          Le mercredi 24 septembre à 18h30 à Bas-et-Lezat

-          Le vendredi 26 septembre à 18h30 à Montcel

-          Le mardi 30 septembre à 18h30 à Cellule

-          Le mercredi 1er octobre à 18h30 à Bussières et Pruns

-          Le mercredi 8 octobre à 18h30 à Jozerand

-          Le jeudi 9 octobre à 18h30 à Gimeaux

-          Le mardi 14 octobre à 18h30 à Chaptuzat

-          Le mercredi 15 octobre à 18h30 à Beauregard-Vendon

-          Le jeudi 16 octobre à 18h30 à Davayat

 

Et surtout n’hésitez pas à informer et inviter les habitants de ces villages que je serai heureux de les rencontrer.

 

A très bientôt et que Dieu vous bénisse tous.

Père François-Xavier Généville, curé